Coup de projecteur sur l'affaire Ellen Pao v. Kleiner Perkins Caufield & Byers

Retour sur une affaire qui a fait grand bruit de l'autre côté de l'Atlantique ces dernières semaines et a nourri de nombreuses discussions autour du sexisme dans la Silicon Valley: l'affaire Ellen Pao v. Kleiner Perkins Caufield & Byers LLC and DOES 1-20. Rappelons les faits: Ellen Pao, actuelle interim CEO de Reddit Inc, poursuivait en effet son ancien employeur, le fonds de capital-investissement Kleiner Perkins Caufield & Byers (KPCB) au motif qu'elle aurait été écartée du partnership et poussée vers la sortie parce qu'elle est une femme. Elle réclamait à KPCB 16 millions de dollars de dommages et intérêts. Ellen Pao a-t-elle véritablement été la victime d'un plafond de verre? ou existait-il un problème de compétences? Cette affaire démontre qu'il est difficile d'établir un sexisme sur le marché du travail. Le 27 avril 2015, la justice a tranché: Ellen Pao n'a pas été discriminée en raison du genre. Le jury a suivi l'opinion de KPCB selon laquelle si Ellen Pao n'avait pas été promue, c'est qu'elle n'avait pas le caractère «adéquat» pour être bien intégrée à son équipe. Tant lors des auditions des anciens collègues que dans les évaluations de l'employée, il est apparu plusieurs fois qu'elle était dépeinte comme égoïste et difficile avec ses équipes.co Même si Ellen Pao a perdu son procès, elle a au moins remporté une victoire: ouvrir le débat sur des sujets qui sont souvent peu abordés sur la place publique. L'affaire a en effet passionné la presse américaine, le procès a été suivi très minutieusement et cette affaire a lancé un réel débat autour de la question des femmes dans le monde des affaires. Médias de tous bords et réseaux sociaux en ont résonné. Hillary Clinton a aussi pris position sur le manque de diversité dans la Silicon Valley lors de son discours à la Lead On Watermark Silicon Valley Conference où elle a regretté que les femmes soient sous-représentées parmi les cadres, les investisseurs, les ingénieurs et les développeurs de la région, tout en gagnant moins que leurs homologues masculins. Quelques lectures pour poursuivre la réflexion: